Niagara (Arte) : quand l'incendiaire Marilyn Monroe devenait enfin une star

Niagara (Arte) : quand l'incendiaire Marilyn Monroe devenait enfin une star

Niagara (Arte) : quand l'incendiaire Marilyn Monroe devenait enfin une star

L'année 1953 fut, pour Marilyn Monroe, celle de sa révélation fracassante à Hollywood. La jeune femme de 26 ans connaissait son premier grand succès à la faveur de la sortie en salles, le 21 janvier, de Niagara, de Henry Hathaway. Dans ce drame passionnel mâtiné de thriller, l'actrice incarne un personnage sombre, une femme fatale à l'érotisme puissant, manipulatrice et vénéneuse, une "peau de vache déguisée en fleur", comme dirait Georges Brassens. Tout en charme ensorcelant, en sourire enjôleur et déhanchement provocant, son personnage, Rose Loomis, ourdit un sombre projet : convaincre son amant d'assassiner George, son mari (Joseph Cotten), et de maquiller le meurtre en suicide.

Le film révèle le talent d'actrice de Marilyn, jusqu'ici cantonnée à des seconds rôles de jolie blonde ingénue (Eve, Chérie je me sens rajeunir…). Marilyn Monroe, dont c'est déjà le 19ème long-métrage, éveille enfin l'intérêt des studios, qui découvrent le caractère bankable de la demoiselle. Pour couronner le tout, c'est la même année que sortent deux autres long-métrages avec la belle en tête d'affiche : Les Hommes préfèrent les blondes de Howard Hawkes, dans lequel elle chante le fameux "Diamonds are a girl's best friends", autre œuvre emblématique de sa carrière, et la non moins fameuse comédie Comment épouser un millionnaire de Jean Negulesco.

Dans les années qui suivent, Hollywood lui déroulera le tapis rouge. Marilyn Monroe enchaînera les succès avec des premiers rôles devant la caméra des plus (...) ...

Voir l’article complet sur : www.programme-tv.net