Une secrétaire d'Etat visée par des plaintes pour viol : une accusatrice raconte en détails son vécu...

Une secrétaire d'Etat visée par des plaintes pour viol : une accusatrice raconte en détails son vécu...

Une secrétaire d'Etat visée par des plaintes pour viol : une accusatrice raconte en détails son vécu...

De nouvelles plaintes pour viol viennent entâcher le gouvernement. Une enquête a été ouverte après le dépôt de deux plaintes pour viol visant la secrétaire d'État chargée du Développement Chrysoula Zacharopoulou. Elle se voit reprocher par des patientes des gestes qu'elle leur aurait imposés quand elle exerçait comme gynécologue. L'investigation a été confiée à la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP).

La première plainte dénonçant des faits de viol a été déposée le 25 mai et l'enquête ouverte deux jours plus tard, avant une deuxième plainte en date du 16 juin pour des faits de même nature, a indiqué mercredi le parquet de Paris. Selon l'hebdomadaire Marianne, les faits reprochés à Chrysoula Zacharopoulou auraient été commis dans le cadre de sa profession de gynécologue, et concerneraient pour la deuxième plainte une femme majeure.

Une troisième femme, Jade (prénom modifié), aujourd'hui âgée de 26 ans et vivant en région parisienne, a raconté mercredi à l'AFP avoir consulté Chrysoula Zacharopoulou pour des problèmes d'endométriose, dont cette gynécologue franco-grecque de 46 ans a fait sa spécialité. Elle a d'ailleurs été nommée en 2017 chevalière de l'ordre national du Mérite pour son travail mené sur l'endométriose.

Le rendez-vous, pris avec le docteur Zacharopoulou pour sa renommée et spécifiquement parce que c'est une femme, s'est déroulé fin 2016 en présence d'un stagiaire médecin homme. Selon le récit de...

Lire la suite ...

Voir l’article complet sur :